Re-Work in Progress

Musée de l’Académie d’art de Nanjing (2018)

Dai Jian interroge la relation entre le processus de création et le spectacle, et entre l’artiste et les spectateurs.
Le corps enduit de plâtre est contraint de rester statique, d’attendre que le plâtre liquide se solidifie. Il vit chaque étape de transformation du plâtre et son rapport au temps. Ce corps se met en mouvement et crée ainsi une nouvelle transformation : la mise en tension jusqu’à la destruction du plâtre déjà solidifié. Les débris de plâtre laissés dans leur nouvel état, parsemés au hasard des mouvements sont réorganisées : le plâtre, les vêtements qui ont enveloppé le corps et les outils qui l’ont façonné. Décrivant la minutie et le travail obsessionnel de l’artiste dans le réarrangement des matériaux, l’oeuvre travaillée propose une méditation créative et composée.

Défiler vers le haut